logo_reserve_nat

Initiée par l’association Pierre de Lune, la Réserve Naturelle Nationale de l’astroblème de Rochechouart-Chassenon a vu le jour en 2008. Sa gestion est assurée par la Communauté de Communes Porte Océane du Limousin.

rnn4

Imaginez le territoire, il y a 200 Millions d‘années

Les richesses de cette Réserve Naturelle sont avant tout géologiques et se caractérisent par un ensemble de roches, appelées « impactites », résultant d’un impact météoritique. C’est à ce jour le seul astroblème connu sur le territoire français. Sa configuration en fait un site important à l’échelle mondiale car l’érosion a permis de mettre à jour différents types de roches se situant à différents niveaux et endroits du cratère initial. Des éléments restent à découvrir et la gestion menée sur la Réserve doit permettre d’accompagner la recherche scientifique.

Imaginez le territoire, il y a 200 Millions d‘années

Il y a environ 200 millions d’années un corps céleste (entre 1 et 2 km de diamètre), a impacté le sol, créant une explosion hors du commun, et a marqué l’histoire géologique de ce territoire. Il a engendré un cratère d’impact de 20 à 30 km de diamètre.

Aujourd’hui il n’y en a plus de traces dans le paysage mais les pierres présentes ici renferment chacune un bout de cette histoire. Si l’astéroïde a été totalement sublimé, son passage, lui, a modifié la nature des roches, que l’on appellera désormais «impactites».

L’homme ayant pour habitude d’utiliser les matériaux locaux, cette pierre se retrouve naturellement dans les constructions du territoire.

rnn3Le décret n°2008-977 portant création de la Réserve Naturelle Nationale de l’astroblème de Rochechouart-Chassenon a été signé le 18 septembre 2008 et publié au journal officiel le 20 septembre 2008

Plusieurs motivations sont à l’origine de la création de la Réserve Naturelle Nationale de l’astroblème de Rochechouart-Chassenon. Elles s’expliquent tout d’abord par des intérêts géologiques et scientifiques. Les roches observées sur le territoire de l’astroblème témoignent de la chute d’un objet céleste, un astéroïde, et de la formation d’un cratère d’impact météoritique, aujourd’hui en grande partie érodé.

Plusieurs types de roches ont été identifiés en fonction de leurs conditions de formation (pression, température) et de leur mode de mise en place (socle fracturé en place, brèches de retombées). C’est cette variété d’objets géologiques qui suscite l’intérêt de nombreux scientifiques pour ce site et qui en fait un lieu d’étude privilégié permettant de nouvelles découvertes.

Un autre point primordial est sa rareté au niveau national et international. C’est en effet le seul site connu en France où sont observées des impactites. De fait, sa valeur patrimoniale à l’échelle nationale est très importante. L’intérêt de ce site pour la communauté scientifique internationale réside dans la diversité des roches présentes issues de l’impact. De nombreuses études restent encore à mener pour mieux connaître l’astroblème.

Les différents types d’impactites suscitent également la convoitise de certains collectionneurs. Ce classement permet donc de mettre en œuvre une protection réglementaire pour répondre à cette menace et y attribuer des moyens dédiés.

Ce classement en Réserve Naturelle Nationale est basé sur le décret dont la principale mesure est la suivante : « Toute activité de recherche ou d’exploitation minière et tout prélèvement de roches ou de minéraux sont interdits sur le territoire de la Réserve naturelle. Toutefois, des prélèvements effectués à des fins scientifiques ou dans le cadre de fouilles archéologiques peuvent être autorisés, y compris par forages ou sondages, après avis du conseil scientifique de la Réserve »

Plus de précisions sur les missions de la Réserve… téléchargez ici :

le décret de création (pdf), le plan de gestion de la réserve et la plaquette de présentation (pdf)

rnn2carriere-de-montoumeProtéger le patrimoine géologique exceptionnel présent sur son territoire afin de le transmettre aux générations futures.

Gérer cet espace naturel dans toutes ses composantes et en collaboration avec les propriétaires des terrains en réserve, la population, les collectivités territoriales ainsi que les acteurs institutionnels.

Sensibiliser le public afin de transmettre le message de préservation de ce patrimoine naturel remarquable. Ce travail pédagogique a également pour but de prendre en compte l’environnement (géologie, flore et faune) dans sa globalité.

Quelques exemples d’actions :

  • Surveillance des sites (police de l’environnement)
  • Débroussaillage et nettoyage des sites
  • Conduite d’animations (en salle et sur le terrain) et accueil à la Maison de la Réserve
  • Réunions diverses
  • Connaissance et suivi continu du patrimoine naturel
  • Projet de sentier d’interprétation

Participation aux TAP (temps d’activités périscolaires)

Les réserves naturelles de France sont des zones spécifiques bénéficiant d’une réglementation permettant leur protection et une éventuelle gestion par un organisme gestionnaire.

Un terrain peut être classé en réserve naturelle parce qu’il abrite des espèces, éventuellement menacées, et/ou des habitats de valeur patrimoniale locale, régionale, nationale ou européenne, ou en raison d’un patrimoine géologique remarquable.

En France, le système de protection par réserve naturelle fonctionne selon une échelle à trois niveaux :

  • Les réserves naturelles nationales (RNN), dont la valeur patrimoniale est jugée nationale ou internationale, et qui sont classées par décision du ministre de l’Environnement, après avis du Conseil national de la protection de la nature (CNPN)
  • Les réserves naturelles régionales (RNR), classées par décision des conseils régionaux, dont la valeur patrimoniale est de niveau régional
  • Les réserves naturelles de Corse (RNC), classées sur décision de l’assemblée territoriale de Corse

Au 1er janvier 2016, le réseau des réserves naturelles compte 341 réserves naturelles classées dont :

  • 167 réserves naturelles nationales
  • 168 réserves naturelles régionales
  • 6 réserves naturelles de Corse