Maison Puygrenier

Mémoire universelle et histoire culturelle

carte-postale-oradourLa Maison d’Oradour est un projet inscrit dans les statuts fondateurs de la POL. Après 6 mois d’existence, en juin, une première réunion rassemble les acteurs de ce projet : des élus de la Porte Océane du Limousin, le Maire d’Oradour/Glane et ses élus, le Président du Centre de la Mémoire, l’Association Nationale des Familles des Martyrs.

Voulue et pensée dans une parfaite complémentarité avec le Centre de la Mémoire, La Maison d’Oradour est un projet qui se construit autour d’un bâtiment : une maison du 19ème siècle, assise sur une grande parcelle.

C’est une des rares maisons qui n’a pas été détruite lors du massacre de juin 44. Par son intégrité, cette maison évoque le temps d’avant le massacre du 10 juin, ce temps où Oradour était une commune rurale d’un peu plus de 1500 habitants, reliée par le tramway qui allait de Saint-Junien à Limoges. Il y avait les commerces, une harmonie municipale et trois écoles.

 

Le projet : La Maison d’Oradour, qui représente une surface de 250m² devra être un lieu prônant l’unité des peuples et la paix. Le projet devra ainsi être un espace qui considère la vie d’avant, celle du bourg paisible d’Oradour, contraint le 10 juin 44 à rentrer dans la tragédie de l’Histoire. Lieu de mémoire qui permet de saisir cette vie d’avant, la Maison d’Oradour se veut aussi un lieu qui rappelle les enjeux de la paix à travers le monde. La Maison d’Oradour se voudrait un point de rencontre entre les cités qui par leur histoire rappellent la nécessité de la paix comme valeur universelle. Lieu d’expositions, de rencontres, de ressources, la Maison d’Oradour est un projet qui, avec le Centre de la Mémoire, donnera à chaque visiteur, une compréhension pleine de ce que symbolise Oradour-sur-Glane.